A QUAND LA PROCHAINE VICTIME DANS NOTRE COMMUNE?

  

 

Mardi 21 septembre 2010, nouvel accident dans la traversée du village de Luchac, route de Sigogne au carrefour allant sur Villeneuve. Souhaitons que les conséquences ne soient pas trop graves pour cette jeune victime!

 

Mais on ne peux s'empêcher de dire "quand donc Mme le Maire et son conseil se décideront ils à prendre conscience de la dangerosité de cet axe?"

 

Faut il rappeler que la sécurité dans nos villages était la priorité de notre campagne électorale de 2008;  la traversée de Luchac sur l'axe Cognac-Sigogne est réputée comme la plus passagère tant en véhicules légers qu'en camions, mais aussi et surtout la plus dangereuse

 

Alors que faisons-nous pour protéger les usagers de cette route? Pas grand-chose!

Ce n'est pas en posant des panneaux en nombre qu'on solutionnera le problème. Ils s'avèrent inefficaces et ne servent qu'à une chose: dénaturer le paysage.

 

Alors quand allons nous nous décider à travailler sérieusement sur un projet d'aménagements réellement efficaces destinés à "obliger" les conducteurs à ralentir?

 

Pour moi, et probablement d'autres administrés, c'est la seule solution.

 

Mais le conseil municipal en a décidé autrement.

 

Nous avions pourtant fait faire récemment un relevé topographique en vue d'une étude pour un aménagement de la traversée de Luchac, laquelle étude avait d'ailleurs été prévue au budget. Et puis voilà, il y a eu un autre choix.

 

Le conseil a privilégié l'axe Cognac -Jarnac. Pourquoi ? il m'a été répondu : pour sécuriser l'école.

 

Bien entendu, je conçois tout à fait que l'école soit un lieu à sécuriser en priorité.  Mais à quoi servent donc les quatre stops  qui ont été installés depuis déjà plusieurs mois autour de l'école ainsi que les panneaux "30" et "50"?

 

S'il y a toujours "danger" on est en droit de croire que tous ces panneaux sont inefficaces?

 

Il y a quelques temps, j'avais soumis à Mme le Maire l'idée d'utiliser les services du garde champêtre ou bien d'une autre personne pour l'entrée et la sortie de l'école, comme cela se fait dans d'autres communes lorsque le danger est réel. Il m'a été répondu qu'il n'y avait pas nécessité car les enfants viennent tous accompagnés par des adultes en voiture.

 

Alors, pourquoi avoir fait le choix de privilégier à nouveau cette voie alors que le danger sur l'axe Cognac-Sigogne est lui INCONTESTABLEMENT avéré? 

 

Devrons nous passer par une mobilisation des administrés pour qu'enfin la dangerosité de cet axe soit prise en compte et traitée EFFICACEMENT ?

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0