Un 1er adjoint qui "péte un cable" !!!

 

Mardi 29 septembre 2009 20h30, nous avons réunion de la "commission illuminations de Noël".

 

Quand j'arrive, Alexandra, responsable de la commission est déjà là. Puis notre 1er adjoint arrive, visiblement pas très emballé de venir à cette réunion, car dès son entrée dans la salle nous avons senti chez lui un certain agacement (peut-être avait il du rater une partie de "Plus belle la vie" ?).

 

Dès que nous avons commencé à émettre une idée, il s'est opposé fermement.

 

Quelques minutes plus tard, Eric est arrivé. Nous l'avons alors informé de nos différents échanges et avons continué la discussion. M. Sausseau est apparu comme fermé à toute proposition, se montrant de plus en plus agressif.

 

Devant autant de mauvaise volonté de sa part, nous lui avons demandé s'il souhaitait vraiment travailler avec nous sur un projet d'illuminations.

 

C'est alors qu'il nous a déclaré que si nous n'étions pas contents nous n'avions qu'à démissionner. Puis nous a menacé de nous mettre dehors, nous déclarant qu'il en avait le pouvoir et les moyens.

 

Bien évidemment nous lui avons répondu que nous n'avions pas l'intention de démissionner et qu'il n'avait absolument aucun droit de nous traiter ainsi.

 

N'arrivant pas à ses fins (c'est à dire que l'on parte) il s'est alors levé très en colère, proférant des menaces violentes contre Eric tout en s'approchant de lui en levant le poing lui précisant qu'il en avait déjà maté d'autres.

 

Heureusement le calme de notre collègue devant la situation a sans doute permis de stopper notre "boxeur" dans son action.

 

Mais de tels agissements sont intolérables et j'en ai immédiatement rendu compte à Mme le Maire et à l'ensemble du conseil  par mail dès le soir même.

 

Mon mail du 29-09-2009 1.pdf
Document Adobe Acrobat 57.7 KB

Le lendemain Mme le Maire m'adressait un mail à 12h02 "Je suis à la mairie de 14h à 16h30. Si tu veux me rencontrer je suis à ta disposition. Le Maire".

 

Mardi 29 septembre à 12h56, Eric Verger adressait un mail à Mme le Maire et à l'ensemble du conseil confirmant mes dires et demandant d'urgence une réunion extraordinaire du conseil municipal.

Mail d'Eric Verger du 29-09-2009..pdf
Document Adobe Acrobat 48.4 KB

Le même jour, 15h16, je demandais également à  Mme le Maire la tenue d'une réunion extraordinaire.

Mon mail du 29-09-2009 2.pdf
Document Adobe Acrobat 35.1 KB

15h26, je répondais à son mail du midi.

Mon mail du 29-09-2009 3.pdf
Document Adobe Acrobat 36.6 KB

Le jour même Mme le Maire nous adressait une convocation pour modifier l'ordre du jour de la réunion prévue le 1er octobre 2009.

Ordre du jour réunion 01-10-2009.pdf
Document Adobe Acrobat 19.1 KB

Séance du 1er octobre 2009

Moi je dis que c'est vous qui etes coupable.
Moi je dis que c'est vous qui etes coupable.

Mme le Maire a souhaité que cette séance soit tenue à huis clos. Nous avons donc voté à bulletin secret. Résultat: 9 pour, 6 contre.

 

Pourquoi un huis clos ? Je vous laisse apprécier le courage de certains d'affronter leurs responsabilités devant de tels faits.

 

Lors de cette réunion, le 1er adjoint n'a été mis en cause à aucun moment par Mme le Maire qui l'a bien au contraire défendu en faisant son éloge. Les seuls responsables, bien évidemment, ce sont ces "mauvais" conseillers qui ne se coulent pas dans le moule, qui ne se soumettent pas aux règles établies depuis de nombreuses années.

Il n'y a qu'à lire le procès-verbal de cette réunion pour se rendre compte qu'à aucun moment on ne parle des faits qui se sont déroulés, sur le comportement violent de M. Sausseau.

 

Par contre on y voit écrit "opposition non constructive", "incompatibilité d'humeur entre certaines personnes".

 

M. Sausseau nous a pourtant déclaré lui-même (à l'occasion de la tenue des élections régionales) qu'il  aimait "castagner" les charonnais (habitants de Charron 17) du temps où il habitait Marans, c'est lui qui le dit... et il a laissé à plus d'un le souvenir en Charente Maritime de quelqu'un qui avait le sang chaud!!! 

 

Par mail du 6 octobre 2009, j'ai demandé que des modifications soient apportées ce qui fut refusé.

Mon mail du 06-10-2009.pdf
Document Adobe Acrobat 58.0 KB
PV réunion du 1er octobre 2009.pdf
Document Adobe Acrobat 32.3 KB

Bien entendu, les trois conseillers,  témoins directes des agissements du 1er adjoint ne pouvaient que refuser d'approuver un tel procès-verbal. ((voir procès-verbal du 7 octobre 2009)

 

Que penser d'un maire qui tolère au sein de son équipe les violences d'un 1er adjoint et couvre ses agissements allant jusqu'à les nier et en faire porter la responsabilité sur d'autres qu'on souhaite éliminer ?

 

Ca mérite je crois que chacun s'interroge...

Écrire commentaire

Commentaires : 0